Lexique

AdSense

AdSense est la régie publicitaire de Google utilisant les sites Web comme support pour ses annonces. Celles-ci sont le plus souvent contextuelles, mais plusieurs formules sont offertes, et aussi plusieurs types d’annonces incluant les parrainages de produits Google et le champ de recherche. Les annonces sont des textes ou des images, et des vidéos sont également employées par le moteur de recherche Google et par son service de webmail, Gmail.

AdWords

AdWords est le nom du système publicitaire du moteur de recherche Google. Celui-ci affiche des bannières publicitaires, qui sont ciblées en fonction des mots-clés que tape l’internaute. »
« Les annonceurs paient lorsque l’internaute clique sur la publicité selon un système d’enchère et de qualité : plus l’annonce sera pertinente pour l’utilisateur, plus le prix au clic sera bas et l’annonce en évidence. Ceci afin d’inciter les publicitaires à fournir des renseignements pertinents par rapport à la demande de l’utilisateur.

Affiliation

L’affiliation sur Internet est une technique marketing permettant à un « web marchand » (« affilieur ») de diffuser son catalogue de produits sur des sites web affiliés.

AJAX (Asynchronous JavaScript And XML)

Architecture informatique basée sur la combinaison du langage Javascript, du langage de balisage XML (ou JSON), des CSS, du DOM et de requêtes HTTP permettant de réaliser des applications Internet minimisant les appels au serveur, les RIA (« Rich Internet Application »). Outre les limites parfois dues aux navigateurs AJAX risque de pénaliser le référencement naturel.

ASP (Application Service Provider)

Il s’agit d’un fournisseur de service pratiquant un mode de commercialisation par location d’une application, autrement nommée SaaS

(« Software as a Service »). L’application est mise à disposition à distance (sur un serveur) et à la demande, l’utilisateur ne payant qu’en fonction de son utilisation.

Back office

En informatique, le back office est une partie d’un site web ou d’un système informatique. Une traduction possible de back office est arrière-guichet, arrière-boutique, ou encore service d’appui. »
« Elle concerne la partie qui permet à l’organisation en charge d’un système informatique de l’administrer et de le gérer.

Bande passante

En termes d’hébergement Internet, il s’agit du volume d’information qui peut être transporté sur un canal de communication en simultané. Plus la bande passante est importante chez l’hébergeur et plus le nombre d’utilisateurs connectés en simultané pourra être important. L’unité de mesure est le bit par seconde (bps). Elle n’a de réelle importance que pour les sites à fort trafic.

Blog (étymologie : « web log » - journal de bord)

Site, ou module de site, permettant l’affichage de « billets » liés aux actualités de l’entreprise, parfois à l’humeur du « blogueur », etc. et dont le contenu peut se répercuter sur les réseaux sociaux. De façon plus pertinente pour l’entreprise, il s’agit d’un moyen de dynamiser un site (et par conséquent d’agir sur son référencement) lorsqu’il est régulièrement alimenté, mais aussi de se rapprocher de sa clientèle grâce à l’échange induit par la possibilité donnée aux visiteurs de commenter les billets et de dialoguer au sein desdits commentaires.

BPM (Business Process Management)

Une application de Gestion de Processus permet de détailler précisément le mode de fonctionnement de l’entreprise et d’orchestrer les tâches (on parle de « workflow » – flux des travaux) en les assignant aux acteurs définis avec les données fournies et dans les délais requis. Exemples : jBoss BPM, Bonita, …

Call back (Rappel gratuit)

Formulaire simplifié, ne comportant généralement qu’un seul champ, dans lequel le visiteur inscrit un numéro de téléphone auquel il souhaite être rappelé, la communication étant donc à charge de l’entreprise, en échange de quoi celle dernière gagne ainsi un prospect.

Charte graphique

La charte graphique ou normes graphiques est un document de travail qui contient l’ensemble des règles fondamentales d’utilisation des signes graphiques qui constituent l’identité graphique d’une organisation, d’un projet, d’une entreprise… »
« Le but de la charte graphique est de conserver une cohérence graphique dans les réalisations graphiques d’une même organisation, projet ou entreprise quels que soient les différents intervenants de la production (graphiste, directeur artistique…).

Chat

La messagerie instantanée, le dialogue en ligne ou le clavardage (québécisme), également désignée par l’anglicisme « chat » (« bavardage ») francisé en « tchat », permet l’échange instantané de messages textuels et de fichiers entre plusieurs ordinateurs connectés au même réseau informatique, et plus communément celui d’Internet. Contrairement au courrier électronique, ce moyen de communication est caractérisé par le fait que les messages s’affichent en quasi-temps-réel et permettent un dialogue interactif.

Client / Serveur / Architecture commune de l’Internet

Le serveur dispense les informations que le logiciel « client » réclame par une requête. Aussi, le serveur est capable d’effectuer des opérations de traitement en fonction de la demande du client (par exemple, le contenu d’un formulaire) et dont il envoie le résultat au client. Plus prosaïquement, le client est le logiciel navigateur, sur l’ordinateur utilisé par le visiteur du site, auquel le serveur envoie les pages et effectue des opérations en réponse aux actions de l’internaute.

NB : Certaines entreprises offrent ainsi la possibilité aux visiteurs du site de dialoguer directement avec certains de leurs services (commerciaux, hotline,…).

CMS (Content Management System)

Un CMS ou Système de Gestion de Contenu permet la création d’un site et sa gestion. Une fois mis en place par le développeur selon les souhaits du client, les administrateurs ont la possibilité de modifier le contenu des pages sans connaissance particulière autre que la mise en forme de texte au sein d’un éditeur en ligne. Il intègre bien souvent de nombreuses fonctionnalités ou options. Exemples de CMS : Alfresco, Drupal, SPIP, Typo3, Plone…

NB : Certaines entreprises offrent ainsi la possibilité aux visiteurs du site de dialoguer directement avec certains de leurs services (commerciaux, hotline,…).

Co-navigation (« co - browsing »)

Technique permettant à plusieurs personnes de visiter conjointement et simultanément la même page Internet.

CRM (Costumer Relationship Management)

La GRC (Gestion de la relation Client) offre un pack d’outils d’aide à la gestion de la relation client tout au long de son cycle de vie (prospection, négociation, transaction, SAV, hotline, etc.) avec prise en compte des divers moyens de communication (mail, téléphone, etc.). Exemples de CRM : SugarCRM, vtiger CRM, openBravo,…

CTI (Couplage Téléphonie Informatique)

Le couplage téléphonie informatique (CTI) est l’ensemble des techniques permettant la mise en œuvre d’applications reposant sur un interfonctionnement d’applicatifs informatiques et d’applicatifs téléphoniques. Il s’inscrit dans la logique de convergence numérique. »
Ce dispositif reliant un centre d’appel interne ou externe au système informatique d’une entreprise, apporte aux sociétés la possibilité d’utiliser les ressources du système d’information et d’Internet, afin d’améliorer le service rendu aux clients et la productivité d’un centre d’appels.

Data mining

L’exploration de données, connue aussi sous l’expression de fouille de données, data mining (« forage de données »), ou encore extraction de connaissances à partir de données, « ECD » en français, « KDD » en anglais, a pour objet l’extraction d’un savoir ou d’une connaissance à partir de grandes quantités de données, par des méthodes automatiques ou semi-automatiques.

Datamart

Un DataMart (littéralement en anglais magasin de données) est un sous-ensemble d’un DataWarehouse destiné à fournir des données aux utilisateurs, et souvent spécialisé vers un groupe ou un type d’affaire… »
«… Le DataMart est un ensemble de données ciblées, organisées, regroupées et agrégées pour répondre à un besoin spécifique à un métier ou un domaine donné. Il est donc destiné à être interrogé sur un panel de données restreint à son domaine fonctionnel, selon des paramètres qui auront été définis à l’avance lors de sa conception.

Domaine - nom de domaine

Une façon simple, quoique réductrice, de définir un nom de domaine est de dire qu’il s’agit de l’adresse simplifiée d’un site Internet (ex. : « monsite.com »). Ce nom est unique sur Internet tout autant que l’adresse IP (« Internet Protocol ») du serveur Internet (exemple : « 66.249.71.132 ») à laquelle il correspond et qu’il est destiné à simplifier.

La correspondance entre l’adresse IP d’un serveur et un nom de domaine y étant installé est effectuée par des ordinateurs nommés DNS (Domain Name server) gérés par les registres.
Le nom de domaine est composé de deux éléments principaux : le nom proprement dit (ex. : « monsite » généralement le nom de l’entreprise, d’un de ses produits, etc.) et l’extension ou TLD (« Top Level Domain » – domaine de premier niveau) comme « .fr », « .de », « .it », etc. se référant ici au pays pour lequel le site est destiné ou au type de site : « .com » pour commercial, « .org » pour les ONG, « .biz » pour les affaires, etc.

Le sous-domaine est un préfixe au nom de domaine qui permet de séparer les sites d’une même entité. Par défaut un site est sur le sous domaine «www» et qui peut être éludé (ex.: «www.monsite.com», « monsite.com »). Il est possible de créer ses propres sous domaines, qui se substituent alors au sous- domaine « www » (ex. « ventes.monsite.com ») et pointeront, a priori, sur un dossier différent du site principal, voire sur un autre serveur.

NB : Un nom de domaine se réserve auprès d’un « registrar » moyennant paiement de frais annuels distincts des frais d’hébergement du site, rôle que tiennent aussi la plupart des grands hébergeurs.

Download

Opération de téléchargement à partir d’un serveur vers l’ordinateur d’un internaute. L’opération inverse se nomme « Upload ».

Drag and drop

Glisser-déposer ou cliquer-glisser. Action consistant à déplacer un élément en l’« attrapant » avec la souris et en le faisant glisser à un autre emplacement.

E-commerce : Commerce électronique ou vente en ligne. Il s’agit d’échange de biens ou services sur les réseaux informatiques, dont l’Internet. Il est de plusieurs types :

ï B2B (business to business): commerce entre deux entreprises.
ï B2C (business to consumer): commerce entre entreprise et particuliers.
ï C2C (business to consumer): désigne les sites de vente entre particuliers.
ï B2E (business to employee): concerne les ventes entre une entreprise et ses employés.
ï B2G (business to government): désigne les ventes entre les entreprises privées et le gouvernement.

Encyclopédie marketing

Fonctionnalité permettant en général d’accéder directement aux fiches produits et services, aux campagnes de marketing précédentes et à la base de données enregistrant les résolutions de problèmes rencontrés.

Ergonomie

L’ergonomie d’un site a pour objectif de rendre facile la découverte et l’utilisation de ses pages. Il s’agit donc d’agir sur l’aspect, l’organisation, la bonne lisibilité et la compréhension aisée de l’interface. L’étude de l’ergonomie d’un site va de pair avec celle de son esthétique et il se doit d’allier les deux.

ERP (Enterprise Resource Planning)

Le PGI (Progiciel de Gestion Intégré) est une application logicielle en ligne ayant pour fonction de coordonner les activités de l’entreprise autour d’un même outil. On y trouvera essentiellement des outils de travail collaboratif («groupware») et de gestion de flux de travaux ou automatisation de processus (« workflow »). Exemples d’ERP : Compiere, OBM, Dolibarr, ERP5,…

Extranet

Type de réseau autorisant des accès sélectifs entre des sites intranet, voire comportant une ouverture à des sites Internet. Un extranet est souvent mis en place pour connecter, par exemple, une entreprise et ses filiales, diverses représentations d’une administration, etc. Par extension, le mot extranet peut désigner un site basé sur ce genre de réseau.

FAQ

Une foire aux questions, par rétro – acronymie à partir de l’acronyme anglais « FAQ » pour « Frequently Asked Questions » (littéralement « questions fréquemment posées »), est une liste faisant la synthèse des questions posées de manière récurrente sur un sujet donné, accompagnées des réponses correspondantes, que l’on rédige afin d’éviter que les mêmes questions soient toujours reposées, et d’avoir à y répondre constamment.

Fil d’Ariane

Le fil d’Ariane reprend, sous forme de liens textuels, le chemin effectué pour présenter la page dans l’arborescence des menus. Il est vivement conseillé dès que la structure est un peu complexe et obligatoire dans les cas des menus en cascade.

Formulaire

Un formulaire est un espace de saisie dans l’interface utilisateur, pouvant comporter plusieurs zones, ou « champs » : on peut y saisir du texte, cocher des cases, effectuer un choix dans une liste de termes prédéfinis, appuyer sur des boutons, etc. Ces zones de saisie assurent l’interactivité entre le client (par exemple, le navigateur de l’internaute) et le serveur (par exemple, la machine qui héberge les pages web sur internet)

Forum

Un forum est un espace de discussion publique (ou au moins ouvert à plusieurs participants). Les discussions y sont archivées ce qui permet une communication asynchrone (c’est ce qui différencie les forums de la messagerie instantanée). Le terme « forum de discussion » est un pléonasme. Forum est un terme d’origine latine (popularisé par l’anglais) désignant une place de la ville consacrée à la discussion et au commerce….

Framework

Littéralement « cadre de travail », un framework web est un ensemble d’outils et librairies destinés à aider le développeur dans sa tâche. Il permet de mettre en œuvre des fonctionnalités et automatismes prêt à l’emploi, qu’il reste possible d’adapter, et oblige à une certaine rigueur de développement au bénéfice d’un résultat cohérent et d’un code optimisé. Il nécessite toutefois une certaine expérience et la remise en cause de ses habitudes. Exemples de frameworks web : Symfony, CakePhp, Django, Prado, Struts…

Front office

« En informatique, le terme front office est un terme d’architecture logicielle. Une traduction possible de front office est guichet, boutique, ou encore service de clientèle. Il désigne la partie qui prend en charge l’interface d’une application, par opposition au back office qui lui regroupe la partie gestion (qui, par rapport à une architecture trois tiers regroupe la partie métier et données). »

« On retrouve typiquement le front office dans les sites web commerciaux qui permettent de commander en ligne ou ceux des banques permettant de gérer des comptes en ligne. Dans ce cas, le front office correspond à la partie hypertexte (web) de l’application, donc ce qui est visible par le consommateur. Elle lui permet d’interagir avec le reste du site, par exemple, pour effectuer des achats, un virement bancaire, etc. »
« Par analogie, on peut comparer le front office à la partie d’un magasin qui est fréquentée par les clients, tandis que le back office correspond davantage à l’administration, aux entrepôts, aux échanges avec les partenaires, etc. »

Galerie photos

Module destiné à la présentation de collections de photographies. Plusieurs méthodes de présentation sont possibles : en carré ou rectangle, en bandeau horizontal ou vertical de miniatures et zone dédiée à l’image courante. Souvent sous forme de carrousel avec ou sans défilement automatique, ajout de titre, lien, commentaires des visiteurs, agrandissement des images, etc. Ce peut être le seul et unique module d’un site dédié à cette activité et parfois un espace privatif de téléchargement et gestion d’images pour ses membres.

Gestion de Contenu

Une application de Gestion de Contenu (CMS – « Content Management System ») permet la création d’un site et sa gestion. Une fois mise en place par le développeur selon les souhaits du client, les administrateurs ont la possibilité de modifier le contenu des pages sans connaissance particulière autre que la mise en forme de texte au sein d’un éditeur en ligne. L’application intègre bien souvent de nombreuses fonctionnalités ou options. Exemple de CMS : Alfresco, Drupal, SPIP, Typo3, Plone… .

Gestion de Processus

Une application de Gestion de Processus (BPM – « Business Process Management » permet de détailler précisément le mode de fonctionnement de l’entreprise et d’orchestrer les tâches (on parle de « workflow » – flux des travaux) en les assignant aux acteurs définis avec les données fournies et dans les délais requis. Exemples : jBoss BPM, Bonita, …

GRC

Gestion de la Relation Client) : La GRC (en anglais : CRM – « Customer Relationship Management ») offre un pack d’outils d’aide à la gestion de la relation client tout au long de son cycle de vie (prospection, négociation, transaction, SAV, hotline, etc.) avec prise en compte des divers moyens de communication (mail, téléphone, etc.). Exemples de CRM : SugarCRM, vtiger CRM, openBravo,…

Groupware

Groupes de travail – Module permettant le partage des documents entre les membres d’un groupe afin de travail collaboratif ou coopératif.

Hébergement

Un hébergeur Internet (ou hébergeur Web) est une entité ayant pour vocation de mettre à disposition des internautes des sites web conçus et gérés par des tiers. »
« Il donne ainsi accès à tous les internautes au contenu déposé dans leurs comptes par les webmestres souvent via un logiciel FTP ou un gestionnaire de fichiers. Pour cela, il maintient des ordinateurs allumés et connectés 24 heures sur 24 à Internet (des serveurs web par exemple) par une connexion à très haut débit (plusieurs centaines de Mbps), sur lesquels sont installés des logiciels : serveur HTTP (souvent Apache), serveur de messagerie, de base de données… » 
NB : Le coût de l’hébergement dépend de nombreux facteurs tels que l’espace et les services mis à disposition, la puissance de l’ordinateur et son attribution (dédié ou partagé entre plusieurs sites), la vitesse de connexion et la bande passante, etc. Il faut ajouter aux frais d’hébergement les frais de nom de domaine, qui est géré par un « registrar », fonction que tiennent aussi la plupart des grands hébergeurs.

Helpdesk

Centre d’assistance – Appelé aussi « hotline » ce service est chargé de donner une réponse aux demandes d’assistance des clients. En fonction de l’urgence et du niveau de la réponse à apporter il peut soit résoudre le problème ou conseiller le client, soit transmettre la demande à un spécialiste.

HTML

HyperText Markup Language – Langage de balisage destiné à l’écriture d’hypertexte. Il permet de structurer et mettre en forme les pages Internet. Il a pour prochaine version HTML5.

Informations légales

Cette page a un caractère obligatoire en France, elle doit mentionner les informations d’ordre légal du propriétaire comme tous les documents officiels d’une entreprise (Identité réelle, coordonnées, SIRET, TVA, RM, etc.), l’identité de l’hébergeur et celle du concepteur du site. Les particuliers et associations sont aussi soumis à ces contraintes.

Intranet

Type de site installé sur le réseau interne d’une entreprise et utilisant le même protocole que l’Internet. Lorsque l’on ouvre l’accès de ce site à l’Internet on parle alors d’extranet.

Landing page (« page d’atterrissage »)

Ce type de page se substitue à la page d’accueil. On l’utilise pour mieux décomposer les parties d’un site complexe ; elle sert alors à présenter la rubrique à venir. Il peut aussi s’agir de page d’arrivée à partir d’annonces publicitaires ou de liens sponsorisés afin de mieux mesurer l’impact des campagnes publicitaires et aussi d’orienter l’internaute vers certains points.

Liens sponsorisés

(«Ads – advertisements») Les liens commerciaux figurants dans les résultats des requêtes soumises aux moteurs de recherche et dont la position est régie par un système d’enchères. Ces liens sont placés en fonction du budget et de critères définis par l’annonceur et selon le contexte de la recherche.

Logo

Abréviation de logotype, cet élément graphique représentatif d’une entreprise ou d’un produit doit nécessairement être adapté, s’il est initialement destiné au papier, pour être présenté sur Internet. De préférence, le fichier sera fourni dans un format vectoriel apte au changement de taille et de résolution en minimisant la perte de qualité. Il conditionne aussi la charte graphique du site.

Menu de navigation

Il s’agit de liens permettant d’accéder facilement aux pages du site. Le menu sert aussi de point de repère essentiel dans l’arborescence des pages et a un rôle majeur dans l’ergonomie du site. Il est fortement conseillé de veiller à l’homogénéité du menu d’une page à l’autre et de le rendre accessible en permanence, quitte à le répéter en pied de page par exemple.

Multisite

Se dit d’une application en ligne (par exemple un CMS) lorsqu’elle a la capacité de gérer plusieurs sites avec un même contenu ou des contenus distincts.

MVC (Modèle-Vue-Contrôleur – « Model - View - Controller »)

Architecture utilisée dans des frameworks, tels que Struts ou Symfony, intégrant trois niveaux de conception : le modèle se réfère au comportement de l’application, la vue concerne l’interface utilisateur et le contrôleur gère les événements afin de mettre à jour la vue en se basant sur le modèle.

Newsletter

Lettre d’information que l’on adresse de façon régulière à des abonnés (on parle de « liste de diffusion ») par courrier électronique. Son contenu est bien souvent aussi disponible sur le site internet auquel elle se réfère. Légalement en France, elle doit contenir un lien permettant aux abonnés de manifester leur souhait de se désinscrire et l’inscription doit être le fait d’un acte volontaire du destinataire.

Page d’accueil

Il s’agit de la page qui s’affiche lorsqu’un visiteur arrive sur le site par son nom de domaine seul. Elle revêt une grande importance car, en quelques secondes, elle va décider le visiteur à rester ou non sur le site. De ce fait, elle doit indiquer qui est l’entreprise et quel contenu présente le site. De même, la navigation du site doit y être intégrée et facilement appréhendée. Les pages présentant une animation préliminaire (« splash page ») à l’affichage de la page d’accueil ont souvent pour conséquence d’irriter le visiteur, voire de nuire au référencement naturel du site, et sont à éviter.

Passerelle logicielle

En termes de site Internet, lorsque l’on parle de « passerelle », il s’agit généralement d’un module logiciel permettant d’effectuer la liaison entre deux applications étrangères afin de leur permettre de communiquer. Par exemple, une passerelle entre un portail immobilier et le site d’une agence immobilière, permet à cette dernière de mettre en ligne des annonces sur son site et sur le portail en une seule opération ou de réaliser des exports de l’un vers l’autre.

PGI (Progiciel de Gestion Intégré)

Le PGI (ERP – « Enterprise Resource Planning ») est une application logicielle en ligne ayant pour fonction de coordonner les activités de l’entreprise autour d’un même outil. On y trouvera essentiellement des outils de travail collaboratif (« groupware ») et de gestion de flux de travaux ou automatisation de processus (« workflow »). Exemples de PGI : Compiere, OBM, Dolibarr, ERP5,…

Plan du site (page)

(« site map »). Il est conseillé d’ajouter de type de page dans l’arborescence du site car elle améliore le référencement du site et permet au visiteur de mieux appréhender le contenu du site.

Polices (ou fontes) de caractères

Les jeux de polices des pages Internet sont affichés par l’ordinateur du visiteur. Ainsi, lorsque le texte doit être présenté dans une certaine police, cette dernière ne sera visible que si elle est installée sur l’ordinateur du visiteur. Si ce n’est pas le cas le navigateur choisira une police de la même famille (dite « générique ») présente sur l’ordinateur. Une bonne utilisation des CSS (« Cascading Style Sheet » – feuille de style en cascade) permet au développeur de définir un groupe de polices, par ordre de préférence et terminé par un nom générique afin que la dégradation soit moindre (ex. : « font – family: arial, verdana, sans – serif; »). Il n’est pas certain que le texte sera correctement affiché si la police n’est pas présente sur l’ordinateur. Il est donc important de suivre les conseils du développeur du site. S’il est possible de remplacer la police par du graphisme simulant le texte, cela génère une perte de ressources et dégrade la qualité du référencement : à éviter et n’utiliser que parcimonieusement.

Portail

Site, généralement d’une certaine ampleur, contenant différents type d’informations et de communication et se voulant l’entrée principale sur Internet d’une [grande] entreprise ou d’une communauté. Certains offrent aux visiteurs de personnaliser l’organisation et le type d’informations s’y trouvant.

Push

Technique consistant à envoyer l’information sans que le destinataire n’ait à la demander autrement que par un système d’abonnement ou de souscription initial. Ensuite, chaque nouvelle information est automatiquement « poussée » vers le destinataire.

Rappel gratuit (« call back »)

Formulaire simplifié, ne comportant généralement qu’un seul champ, dans lequel le visiteur inscrit un numéro de téléphone auquel il souhaite être rappelé, la communication étant donc à charge de l’entreprise, en échange de quoi celle dernière gagne ainsi un prospect.

Référencement

Sur internet, faire un lien d’une page A vers une ressource B, c’est y faire référence et donc référencer la ressource B depuis la page A. Par vulgarisation, l’action générique d’inscription dans les moteurs de recherche a été appelée référencement. Aujourd’hui sa pratique s’articule autour des outils de recherche, plus particulièrement des moteurs et des annuaires de recherche, en tentant d’améliorer le positionnement des sites (et donc leur visibilité) dans leurs pages de résultats.

Pourtant, le référencement web s’articule par la mise en place des deux stratégies distinctes et complémentaires: le référencement naturel (ou organique) et le référencement payant (ou liens sponsorisés). »
« La première stratégie passe par une phase d’indexation (prise en compte) du site par les outils de recherche (parfois après inscription), puis par une phase de positionnement de ces sites dans les résultats naturels des outils de recherche lors d’une recherche faite par les internautes. D’aucuns font ainsi la distinction entre référencement (être présent dans une base de données) et positionnement (y être visible). La seconde stratégie s’apparente à de l’achat d’espace, où des budgets de publicité sont investis sous forme d’enchères. » 
NB : Il est vivement conseillé que le site soit optimisé pour un référencement naturel en tout état de cause.

Refonte

Une refonte de site peut être rendue nécessaire par diverses raisons : effet de mode, évolution des matériels (format et taille des écrans par exemple), des navigateurs ou des normes Internet, évolution des méthodes de référencement, tactiques marketing, choix ergonomiques, changement de la charte graphique de l’entreprise, etc. Bien souvent elle est totale, et très souvent abouti à la création d’un nouveau site, même si elle peut être partielle, n’affectant, par exemple, que la charte graphique.

Registrar

Société ou association en charge de commercialiser les noms de domaine et auprès de qui on effectue donc un dépôt de nom de domaine. Le registrar est agréé par un registre (« registry » ou NIC – « Network Information Center », l’AFNIC pour les domaines en « .fr ») ou plusieurs, lui-même chargé de la gestion des noms de domaines et de la relation entre noms de domaine et adresses IP.

Registre (de noms de domaine)

Entité chargée de gérer les noms de domaines, de l’agrément des registrars et de la relation entre noms de domaine et adresses IP au sein de serveur de noms de domaines (DNS).

RSS (syndication de contenu)

On parle de « flux RSS » – Pratique consistant à afficher, généralement sur accord tacite, un extrait (titre, résumé, lien vers la source) de contenu d’un autre site par le biais d’un automatisme. Cette technique permet d’alimenter une page en contenu tels que nouvelles brèves, nouveaux messages d’un forum, dernier article, etc., et s’appuie généralement sur le rythme du site original.

SaaS (Software as a Service)

Il s’agit d’un mode de commercialisation par location d’une application et parfois autrement nommé par le type de fournisseur (ASP – « Application Service Provider »). L’application est mise à disposition à distance sur un serveur et à la demande, l’utilisateur ne payant qu’en fonction de son utilisation.

Scoring

En marketing, technique permettant d’évaluer par une notation la probabilité qu’un client réponde à une sollicitation ou fasse partie de la cible visée.

Self-service

Capacité donnée au client de résoudre ses problèmes grâce à une base de connaissance en ligne. Plus élaboré que les FAQ, il s’agit d’un des premiers niveaux de réponse qui permet de soulager les opérateurs de la hotline.

Site dynamique

Le contenu de ce type de site est généré par le serveur en fonction de la requête du visiteur, et notamment du contenu de formulaires plus ou moins apparents, qui peut déclencher certaines opérations à la volée. Le contenu de la page envoyée en réponse par le serveur dépend donc d’informations connues uniquement à ce moment. Ce type de site peut être mis à jour par son propriétaire avec de simples connaissances en informatique par le biais de formulaires. À l’inverse on parlera de site statique.

Site statique

Le contenu de ce type de site est généralement constant, à l’inverse du site dynamique. La mise à jour doit être effectuée par quelqu’un qui a des connaissances en développement Internet.

Site vitrine

Site internet destiné à la présentation d’informations sur l’activité, les produits et services d’une entité. C’est bien souvent le point d’entrée initial sur Internet d’une entreprise.

Streaming

Mode de transmission d’un flux audio ou vidéo permettant un rendu immédiat après un léger temps de mise en cache. Cela évite de devoir attendre la fin du téléchargement complet.

Template

Gabarit de présentation de page. Il gère l’emplacement des contenus choisis au sein des pages d’un CMS par exemple, permettant de placer telle ou telle partie en divers endroits. À ne pas confondre avec le thème dont le but est de définir le style des contenus de la page (couleur, police, fonds, etc.), les deux étant étroitement liés.

Thème

Ensemble de données issues de la charte graphique (polices, couleurs, fonds, etc.) et destinées à s’insérer dans un Gabarit de présentation de page. À ne pas confondre avec ledit gabarit (« template ») qui a pour rôle de définir le squelette de la page qui lui est étroitement lié.

Upload

Opération de téléchargement à partir de l’ordinateur d’un internaute vers un serveur. L’opération inverse se nomme « Download ».

Up selling

Technique consistant à proposer un produit de la gamme au-dessus, légèrement plus cher que le produit intéressant le client.

URL (Uniform Resource Locator)

Adresse d’une ressource électronique sur Internet (élément de type page, image, son, vidéo, etc.). A priori, cette adresse sera organisée comme suit : l’éventuel sous-domaine, le domaine, le TLD, l’arborescence de dossiers sur le serveur pour se terminer par le nom complet du fichier. C’est cette URL que l’on voit affichée normalement dans la barre d’adresse du navigateur lorsque l’élément est affiché.

URL rewriting

Technique de réécriture d’URL utilisée pour améliorer sa lisibilité par l’internaute et le référencement de la page par les moteurs de recherche. Cette méthode est souvent employée sur les sites de type dynamique générant des URL complexes et peu explicites.

Ventes croisées

Technique consistant à proposer un produit ou service lié au produit principal sélectionné par le client.

VoIP

(« Voice over IP » – voix sur IP) Technique permettant de communiquer par la voix sur les réseaux de type Internet (IP) et utilisée pour la téléphonie.

Webmail

Application de courrier électronique accessible à partir d’un navigateur Internet. Le fonctionnement d’un webmail est rigoureusement identique à un logiciel de courrier électronique installé sur un ordinateur, en plus simple le plus souvent, et il se connecte aux mêmes serveurs (POP et SMTP). Il est géré le plus couramment par l’hébergeur du site. Il est nécessaire de s’identifier et de saisir le mot de passe du compte courrier choisi à chaque connexion. Il a l’avantage de permettre l’accès à sa messagerie à partir de n’importe quel ordinateur connecté à Internet en se munissant simplement de ses seuls identifiants.

Wysiwyg

Caractéristique d’un éditeur de page permettant de concevoir la page directement dans sa forme finale (couleur, taille, police, alignement, etc.).

XHTML

Extensible HyperText Markup Language – Langage de balisage destiné à l’écriture des pages pour le web et transposition du HTML. Basé sur XML, il introduit essentiellement des règles d’écriture et un plus strict respect des normes. Il n’y a pas de différence de fonctionnalité avec HTML ce qui permet aux pages écrites dans ce dernier de facilement être converties. La prochaine évolution sera XHTML5, en cours de développement.

Vous avez un projet ? Nous avons des idées !